Le spécialiste du voyage au Mexique sur Mesure – Nuevo Mundo
Voyage au Mexique: Visiter Uxmal dans le Yucatan
 

Voyage au Mexique: Visiter Uxmal dans le Yucatan

visiter Uxmal pendant son circuit au Mexique

Visiter Uxmal lors de son circuit au Mexique:

Uxmal est, sans aucun conteste, l’un des sites les plus impressionnants du Mexique. Ses différents édifices ont été magnifiquement restaurés et la qualité de son architecture de style Puuc en fait une destination incontournable du Yucatan. Un peu plus à l’écart des zones touristiques, sa fréquentation beaucoup plus faible qu’à Chichen Itza rend la visite particulièrement agréable. Il est à noter également qu’Uxmal est l’un des sites les plus photogéniques du Mexique.

 

Informations pratiques pour votre visite d’Uxmal

Horaires et tarifs :

  • Le site est ouvert de 8h à 17h du lundi au dimanche (dernières admissions à 16h30).
  • L’entrée coûte 413 pesos/personne.
  • Comptez entre 2 et 3 heures de visite.
  • Le parking coûte 30 pesos par véhicule.

Comment vous rendre à Uxmal ?

Le site archéologique de Uxmal se situe dans l’état du Yucatan à 80km au Sud de Merida. Au départ de Mérida, prenez l’autoroute 180 en direction de Campeche puis à la deuxième sortie, prenez la route 261 en direction d’Uxmal. Comptez environ 1h pour arriver sur le site.

Que prévoir pour visiter le site archéologique d’Uxmal ?

  • Une paire de tennis confortables.
  • Un chapeau ou une casquette et de la crème solaire.
  • Eventuellement un anti-moustiques en période humide et un imperméable.
  • Des bouteilles d'eau pour vous hydrater pendant la visite.

A savoir pour visiter Uxmal dans les meilleures conditions :

  • Le site étant trop loin des plages pour souffrir du tourisme de masse qui affecte d’autres sites de la région comme Chichen Itza et Tulum, sa visite reste à tout moment de la journée très agréable. Evitez si possible le dimanche car c’est le jour où les sites archéologiques et les musées du Mexique sont gratuits pour les mexicains et où il y a donc un afflux de visiteurs. De même, les autocars de touristes étrangers faisant des circuits itinérants ont tendances à arriver le matin tôt. Si vous ne craignez pas la chaleur, préférez donc le début d’après-midi.
  • Il est conseillé d’avoir un guide francophone ou à défaut anglophone pour bénéficier des explications. N'hésitez pas à réunir des petits groupes pour réduire le coût du guide (environ 800 pesos). Si vous venez par vos propres moyens, prenez un des guides officiels qui proposent leurs services au niveau des caisses. Il doit posséder une carte de guide visée par le Ministère de Tourisme (Sectur).
  • Les animaux ne sont pas admis sur le site.
  • Il est interdit de fumer sur le site.
  • Toilettes à l’entrée du site (au niveau des caisses). Il n’y a aucun endroit où acheter à boire ou à manger à l’intérieur du site. Il est interdit de manger sur le site.

Que faire à proximité d'Uxmal ?

  • Les sites archéologiques de la Ruta Puuc :   Vous pouvez visiter plusieurs sites archéologiques de style Puuc à proximité d’Uxmal à savoir Kabah (23km), Sayil (32km) et Labnah (40km) et les Grottes de Loltun (60km).
  • Les cenotes :   La zone regorge également de cenotes, notamment ceux de San Antonio Mulix et d’Abala (cenotes de Kankirixche et de Yaal-Utzil). Retrouvez une selection des plus beaux cenotes du Yucatan dans les environs de Mérida
  • Les haciendas :   L’Hacienda de Yaxcopoil est l’une des plus belles de la région et a su conserver un certain charme nostalgique. L’Hacienda de San Pedro Ochil dispose en outre d’un restaurant (malheureusement un peu trop couru par les bus de touristes). L’Hacienda de Temozon a été transformé en hôtel de grand luxe.
  • Villes et artisannat :   La petite ville de Ticul est spécialisé dans la production de céramique, tandis que Becal est l’endroit où sont fabriqués les plus beaux chapeaux du Mexique (de type panama).
  • Restaurant Ixi’im (Chochola) :  Restaurant gastronomique qui a reçu en 2018 le Prix Versailles du plus beau restaurant au Monde.

 

Retrouvez tout ce qu'il faut savoir sur Uxmal pour comprendre votre visite lors d'un circuit sur mesure au Mexique

 

 

éléments décoratifs à Uxmal

Quelques données importantes pour votre visite d'Uxmal…

Toponymie :

La toponymie d’Uxmal a été interprétée comme la ville « trois fois construite » ou « cueillette abondante » et fait référence aussi bien à l’histoire de la ville qu’à sa situation au milieu d’une vallée fertile.

Historique :

Uxmal est une cité du Classique Tardif fondée probablement au 6ème siècle. Mais c’est entre 600 et 900 que la ville a connu son apogée et que datent la plupart des structures visibles aujourd’hui. Elle a alors une population d’environ 25.000 habitants sur une superficie de 37.5km². La cité entretient à cette époque des relations avec toutes les grandes cités du Yucatan. Son souverain le plus emblématique est le Seigneur Chac (début du 10ème siècle).

Le site est abandonné vers 1080 de notre ère pour des raisons encore incertaines.

La légende d'Uxmal :

Uxmal est une terre de chamanes chargée en mythes et en légendes. La plus populaire d’entre elles est certainement la légende du nain gouverneur d’Uxmal. Comme toutes les légendes, chacun la raconte à sa façon pour en faire une jolie histoire et avec le temps chacun a rajouté ou en a changé certains détails.

La légende raconte qu’il y a très longtemps, dans la ville voisine de Kabah à environ 17km d’Uxmal, une vieille sorcière qui ne pouvait pas avoir d’enfant implora le dieu Chic Chan tous les jours de lui donner un enfant. Le dieu lui aurait alors dit d’aller tous les jours dans un cenote pour regarder les œufs de tortues jusqu’à ce qu’elle en trouve un vraiment plus gros que les autres. La sorcière trouva un beau jour cet œuf et le ramena chez elle. Tous les jours elle lui parlait, faisait attention à ce qu’il ne se casse pas, et après plusieurs mois, la coquille de l’œuf se brisa et en sorti un nain. En dépit de sa petite taille, celui-ci se révéla très rusé et apprit à parler très rapidement.

A partir de l’âge d’un an, il cessa de grandir mais il acquit la réputation d’avoir un talent incroyable de prédiction d’où son nom de « devin ».

Un jour où le nain jouait du tunkul , une sorte tambour à fente, le son de l’instrument resonna jusqu’à Uxmal. Quand le souverain d’Uxmal entendit le son du tunkul, celui-ci prit peur puisque selon une croyance, ce son était censé annoncer la fin de son règne et l’avènement d’un nouveau souverain qui serait celui à l’origine du son. Le Roi fit chercher la source de la mélodie et le nain fut ramené au palais du souverain d’Uxmal.

Le roi lui fit passer un certain nombre d’épreuves que le nain passa sans problème grâce à sa grande intelligence. Dépité, il lui proposa un ultime défi : qu’on lui rompe quatre paniers de Cocoyoles (fruits à coque très durs) sur la tête. S’il survivait, le royaume serait pour lui. Le nain accepta mais imposa qu’en cas de réussite, le souverain se verrait infliger la même épreuve.

La vieille sorcière prépara entre-temps un stratagème et plaça sur le crâne du nain un casque en silex qu’elle cachat dans les cheveux de celui-ci. Grâce à cette ruse, le nain sortit vainqueur du défi. Vint ensuite le tour du souverain qui mourût au premier coup.

Pour fêter son accession au trône, le nain construisit en une nuit grâce à ses pouvoirs magiques trois monuments : la Maison du Gouverneur, la Maison de la Vieille et la Pyramide du Devin. Le nain régna avec une grande sagesse sur la cité de nombreuses années.

On a trouvé plusieurs sculptures illustrant cette fable aussi bien à Kabah qu’à Uxmal. Il s’agit sans doute d’une allégorie de l’arrivée d’un nouveau groupe dirigeant à Uxmal évinçant un autre clan.

 

Quelques caractéristiques du site d'Uxmal :

Le style Puuc :

Uxmal est sans doute le plus bel exemple de l’architecture Puuc Celle-ci est caractérisée par des structures qui reposent sur des plateformes plus ou moins hautes et qui présentent des murs verticaux se décomposant en deux parties distinctes : une partie inférieure lisse et non décorée qui fait le pendant à une partie supérieure au contraire surchargée composée de mosaïques de pierre. On a même parlé de style baroque maya. Ces mosaïques de pierre sont composées de milliers de blocs calcaires taillés les uns après les autres et qui s’ajustent sans l’utilisation de mortier. Ces mosaïques présentent des motifs à symboliques religieuses.

Les différents éléments décoratifs :

La Grecques : sorte de volutes qui symbolisent le serpent enroulé sur lui-même.

La Jalousie : motif en forme de croisillons qui symbolise les écailles du serpent. Il existe une version dentelée, la dentelure symbolisant l’ondulation du serpent
Les colonnades et les toits de palme : symbolisent la hutte maya
Les masques de Chaac :(voir plus bas)

La fausse voute maya améliorée : Les mayas connaissait une forme de voute, dite fausse voute maya ou voute à encorbellement. Celle-ci, à la différence de la voute de plein-cintre connue en occident, ne possède pas de clé de voute. Elle est plus facile à mettre en œuvre mais est moins performante en stabilité et oblige donc à avoir des murs plus épais et des espaces intérieurs plus réduits. Uxmal a apporté une amélioration sensible à cette technique : les pierres de voute sont taillées en forme de L puis bloquées par d’autres pierres taillées. La stabilité de la voute est ainsi accrue et la structure gagne en légèreté.

L’omniprésence du Dieu Chaac : Les Mayas d’Uxmal vouaient un culte particulier au Dieu Chaac, divinité associée à l’eau et à la pluie. Représenté par des masques avec une grande trompe à moitié enroulée sur la face, le Dieu Chaac est présent sur beaucoup de structures à Uxmal. Il s’agit bien sûr d’une divinité importante du monde maya, néanmoins, son omniprésence à Uxmal peut s’expliquer par le fait que contrairement aux autres cités de la région qui bénéficiaient de la présence de cenotes pour l’approvisionnement en eau, à Uxmal la nappe phréatique est beaucoup plus profonde ce qui a nécessité de mettre en œuvre un système élaboré de récupération des eaux pluviales (voir ci-dessous). S’attirer les bonnes grâces du Dieu Chaac était donc une question de vie ou de mort.

Les chultunes : Comme dit précédemment, les habitants d’Uxmal ont dû s’adapter au manque de cenote sur le site, la nappe phréatique étant beaucoup trop profonde. Ils ont donc inventé un système de récupération de l’eau de pluie avec des sortes de citernes dont les parois étaient recouvertes de stuc pour les rendre étanches. 

architecture d'Uxmal au Mexique

La visite d’Uxmal

  1. La Pyramide du Devin :

Elle fait 85m de long pour50m de large et 35m de haut Il s’agit de la 2ème plus haute du Yucatan. Elle présente l’originalité d’être de plan ovale. Elle repose sur une plateforme rectangulaire. Elle se compose de deux corps de plan ovale qui font place à une plateforme rectangulaire sur laquelle repose un temple au sommet de la pyramide.
La structure est largement décorée de symboles liés à la fertilité (serpents) et à la pluie (masques de Chaac).
La structure a connu au moins 5 étapes constructives (voir ci dessous l'illustration):

  • Etape 1 (structure inférieure Ouest I) : il s’agit d’une construction de type palatial de 46m de long. Elle faisait à l’origine partie du quadrilatère des oiseaux. Ce bâtiment comporte 5 accès, aujourd’hui bouchés, qui amenaient à autant de salles. Elle est décorée de groupe de 3 colonnes sculptées et de mascarons du Dieu Chaac qui alternent avec d’autres de Tlaloc. Dans cette partie de la pyramide on a retrouvé une pierre sculptée représentant la tête d’un serpent, de la gueule duquel émerge une tête humaine. Cette sculpture a été baptisé « La Reina de Uxmal ».
  • Etape 2 (temple intérieur Est II) : Lors de fouilles au pied de l’escalier Est, on a découvert un autre escalier parallèle. Il conduit à un bâtiment couvert de 3 pièces. La structure possède une crête faitière qui atteint le sol du Temple supérieur. Cette structure daterait du 8ème siècle.
  • Etape 3 (temple intérieur ouest III) : Il s’agit d’un petit temple de style Puuc d’une seule chambre adossée au Temple 2. Il aurait été construit peu de temps après ce dernier.
  • Etape 4 (temple ouest IV) : Il s’agit de la structure la plus impressionnante de la pyramide de par l’énorme mascaron de Chaac qui décore sa façade et qui marque l’accès à une salle. Celle-ci a été recouverte lors de la construction du temple supérieur. Le nom de Templo Chenes vient du style architectural typique de ce genre de mascaron, même s’il a été exécuté avec des techniques Puuc (mosaïque de pierre et nom de stuc). Il ne mesure que 6m de long pour 4m de large. La porte d’accès prend la forme de la gueule d’un animal mythologique, le Monstre de la Terre, qui est lié à la création du monde. Il s’agit d’un dieu plutôt bienveillant malgré son nom.de « Monstre ».  Au cours de cette étape constructive a été édifié également un grand escalier qui mène à cette structure. De chaque côté de l’escalier sont placés des masques de Chaac superposés.
  • Etape 5 (Temple Supérieur V) : Constitue le sommet de la pyramide. Il s’agit d’une structure avec trois chambres, chacune avec sa propre entrée, deux vers l’est et la principale vers l’ouest. La décoration se concentre sur la partie centrale de la façade et comprend des grecques et des panneaux à jalousie. Ce temple date de la première moitié du 11ème siècle.

       2.  Le Patio des Oiseaux :

Il s’agit à l’origine d’un complexe de 4 structures. Les édifices ont été construits à des époques différentes ce qui explique les différences architecturales. Le bâtiment le plus marquant est celui de l’Ouest pour la décoration de la frise qui comporte des sculptures d’oiseaux, des guacamayas (espèce de perroquet). On retrouve également des représentations de végétaux et de toit de palme (évocation de la hutte maya). Il est possible que cette décoration soit liée aux activités agricoles comme la production de maïs. Le guacamaya est également l’emblème du Dieu Soleil, il est donc possible qu’il soit question d’un culte solaire.

      3. Le Quadrilatère des Nonnes :

Il tire son nom de la similitude que trouva un moine espagnol du 17ème siècle avec les couvents d’Espagne qu’il connaissait et même si cette hypothèse a été écartée rapidement, ce nom lui est resté. On ne connait pas exactement la fonction qu’a pu avoir cet ensemble mais il est probable qu’il ait eu un usage politique et religieux.
Il est composé de quatre constructions qui s’élèvent sur une plateforme artificielle et qui entourent un patio. Le bâtiment le plus bas est l’Edifice Sud par lequel on pénètre dans le quadrilatère en passant par une ouverture en fausse voute et après avoir gravi un large escalier. Le plus haut et le plus impressionnant, au contraire, est l’Edifice Nord.

  • Edifice Sud : Il fait 80m de long pour 9m de large. Il se trouve au raz de la cour intérieure de l’ensemble. Au centre du complexe se trouve l’imposant portail en fausse voute. La frise se compose d’une alternance de panneaux lisses entrecoupés de colonnes, de panneaux décorés de jalousies et de représentation de la hutte maya surmontée de mascarons du Dieu Tlaloc. La décoration est identique sur la façade externe de l’édifice.
  • Edifice Nord : Il s’agit de l’édifice majeur du complexe architectural. Il se dresse en effet sur une imposante plateforme avec un large escalier. De chaque côté de l’escalier au niveau du patio, on trouve deux structures mineures avec un portique à colonnes. Seule celle de gauche garde son ornementation. La plateforme d’accès au temple supérieur mesure 100m de long pour 20m de large sur une hauteur de 7m. L’édifice est composé de 26 chambres divisées en 13 unités séparées.   Au niveau de la frise, il y avait à l’origine 7 colonnes de mascarons de Chaac empilés dont subsistent 5. Elles sont couronnées par des représentations du dieu Tlaloc. On retrouve également des représentations de huttes aux toits de palmes avec 3 serpents bicéphales (peut-être symbole de la Maison des Dieux ou de l’Inframonde). Sous chaque hutte, se trouvait à l’origine une sculpture de deux jaguars unis par une queue de serpent, mais seule une subsiste. On retrouve entre ces ornementations des grecques, des représentations humaines et d’oiseaux.
  • Edifice Ouest : Un large escalier permet l’accès à une plateforme de 2m50 de haut sur laquelle repose l’édifice, lui-même de 50m de long pour 10m de large et 8m de haut. Il s’agit de l’édifice de plus petite dimension du quadrilatère avec 5 sections indépendantes de 2 chambres chacune. La façade est des plus raffinées. La frise présente un fond à jalousie. Sur ce fond sont posés des trapèzes formés de 8 barres parallèles dont les extrémités sont des têtes de serpent. Dans la partie centrale supérieure de ces trapèzes, on peut distinguer encore 4 têtes de hiboux entourées de plumes. Le hibou est lié selon la mythologie à la mort et à la nuit. Les coins et le centre sont constitués d’empilement de trois masques de Chaac. La colonne centrale est couronnée d’un petit trapèze formé de 3 barres à têtes de serpents. Le décor global évoque l’ondulation d’un serpent.
  • Edifice Est : Il s’agit d’un bâtiment de 54m de long pour 10m de large qui s’élève sur une plateforme de même dimension que l’Edifice Ouest. Il se compose de 7 sections de 2 chambres chacune. La façade est la plus complexe du quadrilatère. Au-dessus de l’entrée principale, on peut voir une sorte de trône surmonté d’un dais de plumes. Devait s’y asseoir un personnage important. Au-dessus des entrées à gauche et à droite, on trouve le même motif mais de moindre dimension. Au-dessus des autres accès, on peut voir des masques de Chaac et des représentations de huttes à toit de palmes couronnées de masques de Chaac. On retrouve également des grecques surmontées de représentations humaines et animales. Sur l’ensemble des panneaux ondulent deux serpents à plumes. De la gueule des serpents, émerge une tête humaine et la queue est ornée d’une sorte de touffe de plumes. Cette représentation a été ajoutée plus tard et indique donc l’arrivée d’un nouveau groupe de pouvoir qui coïnciderait avec le nouveau culte du Serpent à Plumes.

      4. Le Terrain de Jeu de Balle :

Il s’agit d’un terrain de jeu de balle de faibles dimensions si on le compare aux autres sites mayas. On peut encore deviner les escaliers extérieurs qui amenaient à des plateformes qui possédaient de petits temples. L’un des anneaux a disparu, l’autre est présenté au musée du site et a été remplacé par une réplique en ciment.

      5. Le Palais du Gouverneur :

Il s’agit sans doute du plus beau bâtiment du site. Il date du 10ème siècle. Il aurait été construit en fonction des positions du soleil à son lever et à son coucher et serait associé à l’observation des astres notamment de Vénus. Il mesure 100m de long pour 12m de large et 9m de haut et se compose de 3 sections dont la partie centrale est la plus grande et est séparée des extrémités par des passages en fausse voute qui ont été comblés ultérieurement (peut-être pour des problèmes de stabilité). Tous les accès sont orientés vers l’est.
La section supérieure de la façade est formée de magnifiques mosaïques disposées sur plusieurs plans.
Le fond de la frise est fait de panneaux à jalousie. Le plan intermédiaire présente des grecques et des carrés de pierre. Le premier plan est occupé par des mascarons de pierre et des sculptures de personnages importants. Au centre, sans doute la sculpture d’un souverain qui présente un couvre-chef de plumes imposant. Il pourrait s’agir du « Seigneur Chac » dont il est fait référence à plusieurs endroits d’Uxmal. En arrière-plan de la statue, on retrouve un trapèze fait de barres-serpents bicéphales.
On retrouve également 103 mascarons de Chaac dont la disposition évoque l’ondulation du serpent. On retrouve également aux extrémités des colonnes faites de 5 masques de Chaac.
Au total, la mosaïque de pierre qui orne la façade du Palais du gouverneur compte plus de 20 000 pièces.
Devant le Palais du Gouverneur, on trouve un Trône de jaguar bicéphale. Il se trouve sur une plateforme de 3m de côté pour 1m de haut. Le jaguar est le symbole du pouvoir. Les deux têtes font référence à la dualité de la condition du souverain : humain et divin ; avec des attributs civils et religieux.
A quelques mètres de là, se trouve un large cylindre abimé qui pourrait être lié à un culte phallique.

     6. La Maison des Tortues :

Il s’agit d’une construction de petites dimensions et avec une ornementation simple qui contraste fortement avec la taille et l’exubérance du Palais du Gouverneur. On retrouve dans la décoration la symbolique de la hutte maya, mais la corniche présente surtout des sculptures de tortues qui donnent le nom de l’édifice. La tortue est associée à la pluie et il se pourrait qu’on y ait rendu culte au monde aquatique.
A noter, la très belle vue (photogénique) depuis l’intérieur de l’édifice sur la Pyramide du Devin et sur le Quadrilatère des Nonnes.

     7. La Grande Pyramide :

Elle se trouve juste à côté de la Grande Terrasse où se dresse le Palais du Gouverneur. Avec ses 30m de haut et ses 80m de long, il s’agit de la deuxième plus haute structure d’Uxmal. Il s’agit d’une structure à 9 degrés avec un temple à son sommet. Seule la face Nord a été restaurée, les autres faces sont encore couvertes de terre et de végétation. La façade du temple supérieur était décorée dans sa totalité, mais la frise et la corniche ont été perdues. Outre les habituelles grecques et jalousie, on trouve des sculptures de guacamayas et de perroquets en plein vol (symbole de culte solaire).


Pyramide d'Uxmal au Mexique
Notre agence de voyage au Mexique est spécialisée dans l'élaboration de circuits personnalisés et d'autotours au Mexique. Nos voyages sur mesure proposent des thématiques variées pour vous permettre de vivre le voyage de vos rêves ! Consultez sans plus tarder toutes nos propositions de voyages au Mexique sur mesure et préparez vos valises !