Le spécialiste du voyage au Mexique sur Mesure – Nuevo Mundo
Voyage au Mexique: Visiter Coba dans le Yucatan
 

Voyage au Mexique: Visiter Coba dans le Yucatan

coba site archéologique du Mexique

Vous prévoyez un voyage au Mexique? vous avez forcement entendu parlé de Coba, assez facilement accessible depuis la Riviera Maya ou depuis Valladolid, voici toutes les informations nécessaires pour visiter Coba dans les meilleures conditions et comprendre les structures que vous allez découvrir.

Pendant longtemps éclipsé par les sites archéologiques voisins de Tulum et Chichen Itza, Cobá a connu un développement touristique important. S’il y a encore une dizaine d’années, le site était encore très peu visité, cela n’est malheureusement plus vrai et les cars de touristes ont commencé depuis plusieurs années à affluer. Néanmoins, l’environnement boisé du site, la qualité des ruines et le moyen de locomotion sur place à vélo en font l’une des visites les plus agréables de la région, surtout si vous voyagez avec des enfants.

 

Informations pratiques pour votre visite de Cobá

Horaires et tarifs :

  • Le site est ouvert de 8h à 17h du lundi au dimanche (dernières admissions à 16h30).
  • L’entrée coûte 75 pesos/personne.
  • Comptez un peu plus de 2 heures de visite.
  • Le parking coûte 50 pesos/véhicule.
  • Le site archéologique est particulièrement vaste (environ 4km aller-retour depuis l’entrée jusqu’à la Pyramide Nohoch Mul). Vous pouvez tout visiter à pied, mais il est recommandé de louer des vélos (100 pesos/vélo) ou de louer les services d’un vélo-taxi (200 pesos) disponibles un peu après les caisses à proximité du groupe Cobá.

Comment vous rendre à Cobá ?

Si vous venez de Playa del Carmen ou Cancun, prenez la Route Fédérale n°307 (Cancun-Tulum). Arrivés au croisement principal de Tulum, prenez à droite sur le Route Fédérale n°109 jusqu’au grand rond-point de Cobá. Le site se trouve sur la gauche, 3km plus loin, une fois passé le village de Cobá.

Si vous venez de Valladolid, prenez la Route n°109, jusqu’au grand rond-point de Cobá. Le site se trouve sur la droite, 3km plus loin, une fois passé le village de Cobá.

Comptez 1h30 depuis Playa del Carmen, 2h20 depuis Cancun et 50mn depuis Valladolid.

Vous pouvez également venir en bus ADO depuis Playa del Carmen ou Tulum. Il n’y a qu’un bus par jour (départ à 9h de Playa del Carmen, passage à 10h10 à Tulum et retour à 15h de Cobá)

Que prévoir pour visiter le site archéologique de Coba ?

  • Une paire de tennis confortables.
  • Un chapeau ou une casquette et de la crème solaire.
  • Eventuellement un anti-moustiques en période humide et un imperméable.
  • Des bouteilles d'eau pour boire pendant la visite.

A savoir pour visiter Coba dans les meilleures conditions :

  • Le site, à proximité des grandes stations balnéaires de Cancun, Playa del Carmen et Tulum, est devenu très populaire. Il est conseillé d’arriver à tôt le matin afin d’éviter la foule et la chaleur qui peut être très forte.
  • Il est conseillé d’avoir un guide francophone pour bénéficier des explications. N'hésitez pas à réunir des petits groupes pour réduire le coût du guide. Si vous venez par vos propres moyens, prenez un des guides officiels qui proposent leurs services au niveau des caisses. Il doit posséder une carte de guide visée par le Ministère de Tourisme (Sectur).
  • Interdiction de fumer sur le site.
  • Toilettes à l’entrée du site (au niveau des caisses). Il n’y a aucun endroit où acheter à boire ou à manger à l’intérieur du site. Il est interdit de manger sur le site.

Que ce soit avec un guide chauffeur francophone ou en autotour, n'oubliez pas de visiter Coba lors de votre circuit sur mesure au Mexique

découvrir Coba pendant un voyage sur mesure au Mexique

 

 

Quelques données importantes pour visiter Cobá:

Cobá constitue le plus grand centre maya du Nord de la Péninsule du Yucatan de l’époque classique. Le site se trouve entre plusieurs lacs et au milieu d’une riche végétation qu’utilisaient les anciens mayas pour la construction de maisons, pour l’alimentation et pour la médecine.

La faune de l’époque était également particulièrement abondante et même encore maintenant on trouve des daims, des coatis, des tatous, des sangliers, de nombreux serpents et oiseaux ainsi que des crocodiles dans les lacs. Au cours de votre visite du site, vous pouvez être amenés à voir notamment des singes-araignées.

Toponymie :

Cobá est le nom original de la cité comme l’attestent plusieurs inscriptions trouvées sur zone. Cobá pourrait signifier « eau trouble » ou « passage à gué », mais rien n’est sûr.

Historique :

Les premières traces d’occupation du site remontent à la fin du Préclassique Tardif (aux alentours du début de notre ère). Il s’agissait alors sans doute de petits groupes de cultivateurs – cueilleurs – chasseurs qui s’étaient installés à proximité des lacs. Mais, il ne subsiste pas de constructions qui datent de cette période.

A l’époque Classique, Cobá se développe en tant que véritable centre urbain et devient une importante capitale régionale qui tisse des liens importants avec les villes du Petén. Entre 800 et 1100, Cobá atteint son apogée.

Au début de l’époque postclassique, Cobá va être envahi par la tribu des Itzaes. Cobá connait alors un lent déclin qui s’illustre par une très nette baisse de l’activité constructive et par des influences architecturales du centre du Mexique ou similaire à celle de la côte du Quintana Roo. On utilise très souvent les constructions des périodes antérieures pour y superposer des structures de plus petites dimensions. Peu à peu Cobá perd de sa puissance et va se convertir en un centre de pèlerinage mais est quasi déserté par ses habitants.

Les ruines sont visitées pour la première fois au milieu du 19ème siècle, mais il faut attendre les années 1920 -1930 pour que les premières expéditions scientifiques explorent le site.

 

Quelques caractéristiques du site de Coba :

  • La présence de plus de 50 Sacbeoob (pluriel de Sacbe, « chemin blanc » en maya). Il s’agit de chaussées surélevées : 2 murets sont construits puis l’espace entre les deux est comblé de pierres et de cailloux et l’ensemble est revêtu d’un mortier calcaire de couleur blanche). Ils servaient à faciliter, à l’intérieur des villes et entre les différentes villes, les échanges qui se faisaient exclusivement à pied à cause de l’absence de bêtes de somme. Le but était que ces chaussées soient plates et droites.

 

  • La présence de 34 stèles sculptées plus quelques autres lisses (peut-être étaient-elles recouvertes de stucs et peintes). Il s’agit de grands blocs de pierres calcaires situés à proximité d’édifices, dressés verticalement. Elles présentent des images en bas-reliefs avec les noms de gouvernants et évoquent des évènements tels que des naissances, mariages, morts, ascensions sur le trône, conquêtes etc… Beaucoup ont souffert d’importantes détériorations dues au climat. On trouve presque toujours le même schéma : sur le côté gauche et de haut en bas des colonnes de glyphes, au centre un personnage avec le corps représenté de face avec les pieds dirigés vers l’extérieur et la tête de profil dirigées vers la gauche (de l’observateur). Le personnage est richement vêtu et possède une coiffe élaborée. Il tient contre sa poitrine un sceptre. Il est accompagné de captifs qui lui servent parfois de piédestal. Des glyphes indiquent le nom des captifs. Beaucoup de stèles ont été déplacées et placées sur des édifices, sur des escaliers ou au milieu de patios. A l’époque postclassique, on a construit autour de certaines stèles des oratoires sous la forme de murets qui les entouraient. On a également placé en face des petits autels circulaires ou des séries de petites structures carrées.
groupes du sites de Coba

 

 

La visite de Cobá:

Le Groupe Cobá :

Il se trouve entre les lacs Cobá et Macanxoc. Il s’agit d’un ensemble de 53 édifices. C’est la partie la plus ancienne de la cité. Il possède une acropole qui contient de nombreux édifice qui se superposent et qui a été l’ensemble le plus important de la ville pendant des siècles. Seule une petite partie a été explorée et est accessible.

  1. L’Eglise : Son nom vient de la présence d’une stèle qui se trouve en contrebas et qui est encore vénérée par les populations locales. Il s’agit d’une pyramide à 9 degrés, de 24m de haut (2ème plus haute structure de Cobá). La structure a connu de nombreuses modifications et ajouts qui ont altéré son aspect originel.
  2. La Stèle 11 : Il s’agit d’un fragment de la partie supérieure d’une stèle entouré par un petit oratoire avec un petit autel circulaire devant. Les gravures sont très abimées mais on peut néanmoins distinguer quelques glyphes mais pas suffisamment pour déterminer une date. La stèle est encore vénérée par les populations locales qui y voient l’image d’une vierge qu’ils nomment Colebi.
  3. La Structure 4 : Il s’agit d’un ensemble de bâtiments organisés autour d’un patio central qui date du Classique Tardif. L’ensemble avait sans doute une fonction d’habitation ou administrative. L’ensemble présente également un large escalier en dessous duquel court un beau passage vouté.
  4. Le Terrain de Jeu de Balle : Il date du Classique Tardif. Sur les deux talus, on peut observer des panneaux rectangulaires qui représentent des captifs, presque nus et à moitié agenouillés, attachés par les poignets. Au centre du talus Est, on peut également voir un panneau avec une série de glyphes que l’on n’a pas pu lire. On trouve à proximité également deux stèles.
  5. L’Escalier Kan : Cet escalier est adossé à la structure 2 de l’acropole au sud du terrain de jeu de balle. Son nom vient des 15 glyphes représentant le symbole « Kan » qui en maya yucatèque veut dire jaune et qui fait également référence au Sud, à la fertilité, à l’eau et au maïs. On trouve également deux petites représentations de crânes humains

 

Le Groupe D

  1. L’Ensemble des Peintures : Cet ensemble tire son nom des restes de peinture qui ornent deux de ses édifices. On peut voir très nettement la juxtaposition des édifices du Classique réutilisés comme base d’édifices plus petits du Postclassique. La Structure 1 ou Temple des Fresques est la plus haute. Il s’agit d’une plateforme du Classique Tardif sur laquelle repose un Temple de la période Postclassique. Aussi bien l’intérieur que l’extérieur étaient couverts de peintures murales.
  2. Le Terrain de Jeu de Balle : Il est de la même époque que celui du groupe Cobá. On retrouve les mêmes panneaux représentant des captifs ainsi que des anneaux. On peut également voir deux marqueurs, un au centre qui représente un crâne humain et un autre à une extrémité qui représente un jaguar décapité avec la queue dressée. Les marqueurs étaient sans doute utilisés comme références pour noter les points de la partie.
  3. Le Sacbe 1 : Il a été considéré pendant longtemps comme le plus long sacbe du Yucatan. Il fait 100km de long et rejoint la cité de Yaxuna à proximité de Chichen Itza. Au kilomètre 65, on a trouvé un rouleau de pierre qui servait à aplanir la surface du sacbe. On a trouvé récemment un sacbe encore plus long qui ferait 300km de long et qui relierait T’ho (à l’emplacement de Mérida) à la Côte Caraïbe (aux environs de Puerto Morelos).
  4. Le Xaibe : Xaibé signifie « croisement de chemins ». Ce nom a été donné par les archéologues en raison de la présence immédiate de plusieurs sacbeoob. Il s’agit d’une structure pyramidale avec un plan semi-circulaire, peu courant dans l’architecture maya. La structure est équipée d’un escalier que se compose de deux parties : la première plus récente de dimensions normale qui amène à la base du 2ème degré, une autre, plus ancienne, visible à partir du deuxième degré dont les proportions font douter qu’il puisse avoir rempli sa fonction et était donc vraisemblablement purement décoratif.

 

Le Groupe Nohoch Mul

  1. Le Nochoch Mul : Son nom signifie Grand (Nohoch) Monticule (Mul). Il s’agit de la plus grande structure de tout le site (42m) et la plus haute de toute la Péninsule du Yucatan. Elle compte 7 corps aux coins arrondis. Elle possède un large escalier qui permet d’accéder à une plateforme sur laquelle repose un temple qui a été ajouté à l’époque Postclassique. Des niches présentent des sculptures du Dieu Descendant avec des restes de peinture rouge et bleue. La vue depuis le sommet de la pyramide est magnifique et vaut l’ascension un peu périlleuse.
  2. La Stèle 20 : L’une des plus belles stèles du site car elle a été retrouvée face contre terre ce qui l’a protégé des intempéries
plan du site de Coba et des différents groupes
L'agence de voyage sur mesure au Mexique Nuevo Mundo propose un grand nombre de circuits et de voyages dans ce merveilleux pays qu'est le Mexique. Notre expertise nous permet de vous proposer des voyages sur mesure au Mexique qui pourront s'adapter à tout type de séjour et à toutes vos demandes particulières. Découvrez nos suggestions de circuits, concevez votre voyage sur mesure au Mexique et embarquez pour des vacances de rêve.